Aujourd'hui, on se retrouve pour la quatrième étape de mon séjour de cet été dans le nord-ouest américain : la réserve de National ...

National Bison Range, une réserve de bisons dans le Montana

septembre 19, 2019 My Travel Blog 0 Comments



Aujourd'hui, on se retrouve pour la quatrième étape de mon séjour de cet été dans le nord-ouest américain : la réserve de National Bison Range. Assez peu connue, cette réserve se situe dans l'ouest du Montana. Vous pourrez y observer des bisons, mais pas seulement.


  • Un lieu privilégié pour l'observation des bisons

Rares sont les endroits aux Etats-Unis où l'on peut observer des bisons en liberté ou en semi-liberté. Il y a notamment le parc national de Yellowstone dans le Wyoming, le Custer State Park dans le Dakota du Sud, ou encore le Theodore Roosevelt National Park dans le Dakota du Nord.

Mais si ces parcs sont trop éloignés de votre parcours, alors la réserve de National Bison Range peut s'avérer être une bonne option. Bizarrement, cet endroit est très peu connu. Le guide "Ouest américain" du Lonely Planet, pourtant bien fichu, n'en dit pas un mot. Cela s'est vérifié lors de notre visite : il n'y avait quasiment personne (nous étions pourtant début août).

Extrêmement nombreux jusqu'à la fin du XIXe siècle (plusieurs millions d'individus), les bisons commencent à être chassés pour leur langue et leur peau à partir de cette période, à tel point que l'espèce est menacée d'extinction. C'est dans ce contexte qu'est créé, en 1908, le refuge de National Bison Range. Aujourd'hui, ils sont environ 350 à arpenter la prairie.

En suivant en voiture le Red Sleep Mountain Drive (ce circuit fait 19 miles, comptez deux bonnes heures), vous pourrez apercevoir cet animal qui, de mon point de vue, incarne à merveille l'ouest américain. Bien sûr,  pour des raisons de sécurité, il est interdit de descendre de votre véhicule. Nous en avons vu certains de très près !











  • Les autres animaux

National Bison Range, ce sont des bisons, mais pas seulement ! Si vous avez de la chance, vous pourrez observer d'autres animaux : wapitis ("elk" en anglais), très proches de notre cerf européen, cerfs ("deer"), mouflons ("bighorn sheep"), antilopes d'Amérique ("pronghorn") et, si vous êtes vraiment très chanceux, des ours.

A la fin de notre parcours, nous avons aperçu deux biches s'abreuvant dans la rivière. C'est tout :-(. Je ne compte pas les écureuils, très peu farouches, que vous observerez de toute façon dans l'ensemble des parcs nationaux américains. Bref, si vous allez à National Bison Range, prenez votre temps pour visiter...et ouvrez l'œil !




  • Infos pratiques


National Bison Range n'est pas un parc national ni un parc d'état, mais une réserve gérée par l'Us Fish and Wildlife Service, du département américain de l'intérieur. L'entrée coûte 5 $ par véhicule, ce qui est extrêmement modeste comparé à l'entrée de certains autres parcs aux Etats-Unis (à titre de comparaison, l'entrée au parc national de Glacier coûte 35 $). A National Bison Range, vous en avez pour votre argent. Le pass America the Beautiful marche aussi. Enfin, il y a une aire de pique-nique à la sortie du refuge, ce qui peut s'avérer bien pratique.

L'idéal est de loger à Charlo, la petite ville la plus proche de la réserve (nous avons logé au Ninepipes Lodge ; nous avions une superbe vue sur le Ninepipe National Wildlife Refuge, un ensemble de marais servant de refuge à de nombreuses espèces d'animaux, et notamment d'oiseaux). Par ailleurs, la réserve n'est pas loin du Flathead Lake, que je vous recommande d'aller voir aussi !

0 commentaires: