Aujourd'hui, on se retrouve pour la troisième étape de mon roadtrip de cet été aux Etats-Unis : le parc national de Glacier, dans ...

Les jolis paysages du parc national de Glacier

septembre 13, 2019 My Travel Blog 1 Comments


Aujourd'hui, on se retrouve pour la troisième étape de mon roadtrip de cet été aux Etats-Unis : le parc national de Glacier, dans le Montana. Lacs aux eaux turquoises, paysages de montagnes, fleurs sauvages, glaciers et, si vous êtes chanceux, animaux sauvages, vous attendent au Glacier. A travers cet article, je vais essayer de vous convaincre que ce parc national vaut le détour.


  • Le lac Mc Donald

Créé en 1910, le Glacier National Park est l'une des perles du Montana. Inscrit au patrimoine mondial de l'humanité en raison de son écosystème unique, il est visité par quasiment deux millions de personnes chaque année.

Nous avons abordé le parc de Glacier par son entrée ouest. A l'entrée du parc, il y a tout ce que l'on peut trouver dans un parc national américain : supérettes avec du matériel pour campeurs, restos, boutiques de souvenirs, et même hôtels. C'est la différence principale avec un parc comme celui des North Cascades, où vous n'avez rien de tout ça. Les poubelles anti-ours viennent aussi nous rappeler que nous sommes sur le territoire du plantigrade.

C'est aussi à l'entrée du parc que vous pourrez emprunter l'un des nombreux bus rouges. Le National Park Service a en effet retapé de vieux bus Ford, surnommés "Jammers", qui servent maintenant à balader les touristes. Emprunter l'un de ces bus peut être une bonne option si vous n'aimez pas conduire en montagne. En plus, les visites sont commentées par le chauffeur, qui s'arrête aux principaux points d'intérêt.

Une fois que nous avons payé notre entrée, nous avons longé le lac Mc Donald et ses eaux transparentes. Vous pouvez y louer des canoës.








  • La Going-to-the-Sun Road

La Going-to-the-Sun Road traverse le parc d'ouest en est, sur une longueur de 50 miles (80 km environ). Empruntée par l'immense majorité des visiteurs qui souhaitent visiter le parc, elle est considérée comme l'une des plus belles routes panoramiques des Etats-Unis.

Particulièrement bien entretenue et sécurisée, je n'ai pas eu peur de l'emprunter. Dans certains autres parcs nationaux, je pense au Yosemite par exemple, le conducteur n'a pas le droit à une seconde d'inattention. Sinon, c'est direction le ravin...

Nous avons pu apercevoir les cimes enneigées d'Heavens Peak, qui culmine à 2793 m d'altitude, mais aussi les cascades de Bird Woman Falls. C'est aussi le long de cette route que vous pourrez voir le Weeping Wall. Il s'agit d'un mur de roches qui "pleure" en raison de l'eau qui s'écoule en permanence sur ses parois.













  • Logan Pass

Nous sommes donc allés jusqu'au col de Logan, à 2000 mètres d'altitude ; il y a  un Visitor Center avec pas mal d'explications sur la faune sauvage pouvant être observée dans le parc. Logan Pass, c'est aussi le point de départ de plusieurs sentiers de randonnée. Avec un total de 730 miles de sentiers de randonnée, le Glacier est un terrain de jeu idéal pour les randonneurs.

Enfin, vous pourrez voir flotter, un peu partout dans le parc, le drapeau du Canada. C'est dû au fait que le parc de Glacier s'étend sur les deux pays, Canada et Etats-Unis, même si la partie américaine est la plus grande. La partie canadienne s'appelle le Waterton Lakes National Park. Il s'agit donc d'un parc national géré par les deux pays.






Voilà pour cet aperçu du parc de Glacier. Evidemment, en une journée, on ne peut pas en voir beaucoup plus. Il aurait fallu y faire des randonnées, notamment pour apercevoir les glaciers (il en reste une petite trentaine dans le parc) et, pourquoi pas, des animaux sauvages. Le Glacier est connu pour abriter ours, mouflons ("bighorn sheep"), wapitis, marmottes, orignaux ("moose"), chèvres des montagnes ("mountain goats") et carcajous ("wolverine"). Les seuls animaux que nous avons vus au Glacier sont des...écureuils. Cela dit, ils ont suffi à faire le bonheur de mon fils ;-).

Ceux que nous avons aperçus à Logan Pass sont des écureuils terrestres de Columbia ("Columbian ground squirrel"). Ressemblant étrangement à des chiens de prairie (mais ce sont bien des écureuils), on ne les trouve que dans cette région du monde (nord-ouest des Etats-Unis et Canada).




1 commentaire:

  1. Un article vraiment dépaysant ! Ça donne envie d'aller visiter ce joli parc ! Bon weekend à toi :)

    RépondreSupprimer