Aujourd'hui, on se retrouve pour la deuxième partie sur l'essentiel de Porto : le pont Dom Luis, les caves de Vila Nova de Gaia...

L'essentiel de Porto en quelques jours (2)

mai 16, 2019 My Travel Blog 1 Comments



Aujourd'hui, on se retrouve pour la deuxième partie sur l'essentiel de Porto : le pont Dom Luis, les caves de Vila Nova de Gaia, sans oublier les rives du fleuve Douro. En fin d'article, je vous détaille aussi mon budget consacré à cette escapade de printemps.

  • Le pont Dom Luis

Véritable emblème de Porto, le pont Dom Luis enjambe le fleuve Douro à plus de 70 m de hauteur. Reliant Porto à Vila Nova de Gaia, il a été construit entre 1881 et 1886 par Théophile Seyrig, un disciple de Gustave Eiffel. Cet ouvrage, inscrit au patrimoine mondial, fait la fierté des habitants de Porto.

Si la travée inférieure est réservée aux voitures, la travée supérieure est accessible aux piétons et au métro. Le pont fait le lien entre le quartier de la Ribeira, plus populaire, et la très chic Vila Nova de Gaia, qui concentre toutes les caves de Porto.

Marcher à plus de 70 m de hauteur et admirer les rives du Douro est impressionnant ! Aussi, je déconseille l'expérience aux personnes souffrant de vertige.

Une fois arrivé de l'autre côté, si vous ne voulez pas trop marcher pour rejoindre les quais, vous pouvez emprunter le téléphérique. La balade est super agréable et vous amène en bas en 5 minutes !







  • Vila Nova de Gaia et ses caves à vin

Abusivement considérée comme un quartier de Porto, Vila Nova de Gaia est bien une ville à part entière, située de l'autre côté du fleuve Douro.

Les quais de Vila Nova de Gaia se distinguent de ceux de la Ribeira, situés en face. Plus moderne, plus branchée, Vila Nova de Gaia est l'endroit à la mode, le lieu où l'on prend un verre sur un rooftop.


Vila Nova de Gaia, c'est aussi et surtout l'endroit où se sont installées les caves à vin de Porto. Elles sont au nombre de 14 et peuvent se visiter.

Nous avons visité la cave Cockburn's. Pensez à réserver avant de venir : nous nous sommes pointés à l'improviste, un peu avant 17h30, et nous avons eu de la chance d'avoir des places.

Pour faire court, la particularité du vin de Porto réside dans le fait que sa fermentation alcoolique est bloquée artificiellement. On parle alors de mutage du vin par l'ajout d'alcool. Ce procédé permet de conserver une partie des sucres naturels présents dans le raisin. Par l'ajout d'alcool pur, les sucres ne sont en effet plus totalement transformés en alcool.

Pour le reste, Cockburn's est une très jolie cave ; la visite se termine par une dégustation de trois vins de Porto différents et, évidemment, par la possibilité d'acheter des bouteilles.





  • Une balade en tramway

Depuis les années 60/70, le tramway de Porto ne fait plus partie du réseau de transport public de la ville. Il ne sert plus qu'à balader les touristes.

Il y a notamment une ligne qui part du quartier de la Ribeira, pour longer le Douro jusqu'à la mer. Le quartier de Foz do Douro est effectivement le quartier de Porto tourné vers l'océan, celui où le fleuve Douro se jette dans la mer. Si la balade est agréable, l'organisation laisse un peu à désirer. Plus de 20 minutes d'attente pour monter dans le tram à l'aller, plus de 45 minutes d'attente au retour... Je pense qu'il n'y a pas assez de tramways pour faire face à l'afflux de touristes. La balade en "electrico" vaut quand même le détour.

Bon an mal an, le tram nous amène jusqu'à l'embouchure du Douro et en bord de mer. Sérieusement agitée ce jour-là, elle n'était fréquentée que par quelques véliplanchistes courageux.





  • Quelques jours à Porto, ça coûte combien ?

Depuis quelque temps, j'ai pris l'habitude sur ce blog de vous donner quelques indications relatives au budget consacré à mes voyages. Même si tout ça n'est qu'indicatif, cela peut vous donner un ordre d'idées sur ce que vous coûterait un séjour similaire. Aujourd'hui, je vous détaille mon budget pour ces trois jours passés dans la deuxième ville du Portugal (les prix s'entendent pour trois personnes : deux adultes et un enfant) :

- les billets d'avion : 580 €. Le prix comprend un bagage en soute. J'avais réservé les billets au mois de janvier, auprès de Vueling (retrouvez ici mon avis détaillé sur cette compagnie).
- les trois nuits d'hôtel : 280 €. Le prix comprend le p'tit déj et la taxe de séjour. Nous logions au Fine Arts Guesthouse. Pratique pour sa localisation tout près du centre-ville. Nous avons quasiment tout visité à pied.
- les repas : 150 €. Manger n'est pas ce qui revient le plus cher à Porto, loin de là. Vous pouvez boire un expresso pour 0.75 €, boire une bière pression pour 2 €, bien manger au resto pour 8 ou 10 €.
- les souvenirs : 110 €. Quelques bouteilles de Porto, un peu d'huile d'olive, un t-shirt, des cosmétiques, ... Ça monte vite !
- les visites : 100 €. Même s'il est possible de visiter pas mal de choses gratuitement à Porto, on est quand même obligé de sortir son porte-monnaie à un moment donné : une balade en tramway, une visite de cave à vin, un musée, ...
- les courses Uber : 50 €. Nous avons utilisé Uber à notre arrivée à l'aéroport pour nous rendre à notre hôtel (et vice-versa) et pour aller au musée d'art contemporain de Serralves, éloigné du centre-ville.

Ce qui nous fait un total de 1270 €. Ça peut paraître élevé pour trois jours de vacances. Mais en dehors des billets d'avion et des nuits d'hôtel, la vie n'est pas chère à Porto, et il y a moyen de se faire plaisir tout en faisant attention à son porte-monnaie.

Et vous, avez-vous déjà visité Porto ? Quel souvenir en gardez-vous ?

1 commentaire:

  1. En effet, c'est un bon budget pour une petite famille !
    J'ai adoré visiter les caves, c'était chouette !

    RépondreSupprimer