La ville principale de l'île de Rhodes s'appelle...Rhodes. Pour plus de simplicité, nous l'appellerons "Rhodes-ville&q...

Mon guide complet pour visiter la ville de Rhodes en deux jours

août 22, 2018 My Travel Blog 4 Comments



La ville principale de l'île de Rhodes s'appelle...Rhodes. Pour plus de simplicité, nous l'appellerons "Rhodes-ville". Dans cet article, je vais vous expliquer ce que l'on peut voir dans cette ville, à laquelle je vous conseille de consacrer deux jours pour ne pas en ressortir frustré.

Rhodes est donc la ville principale de l'île du même nom. On peut la visiter en deux fois : la vieille ville tout d'abord, la ville nouvelle ensuite, et terminer par une petite balade au marché.

  • La vieille ville

Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, la vieille ville de Rhodes est sympa à visiter si vous séjournez sur l'île. C'est une ville médiévale entièrement piétonne, délimitée par des fortifications ainsi que des portes, des douves,... Bref, tout un système de défense, destiné à faire face à la menace ottomane. La ville médiévale a été construite par les chevaliers de l'ordre de Saint-Jean aux XIVe et XVe siècles, après qu'ils aient été expulsés de terre sainte.






Le premier monument que l'on aperçoit une fois rentré dans la vieille ville de Rhodes, c'est la mosquée de Soliman le Magnifique (c'est lui qui a envahi l'île de Rhodes en 1522). En fait, la mosquée actuellement visible ne date pas de cette époque, mais de 1808. Nous n'avons pas pu visiter l'intérieur, elle est presque toujours fermée au public.

En face de la mosquée, se trouve la bibliothèque musulmane de Hafiz Ahmet Aga (1793). Elle contient des manuscrits arabes ainsi que des corans enluminés. Ce qui est dommage, c'est que la bibliothèque ne présente que des copies de ces manuscrits... En dehors de ça, la cour intérieure de la bibliothèque est très sympa.



Ensuite, nous sommes allés voir le palais du Grand Maître, un incontournable de la vieille ville. A la fois palais et forteresse, c'était la résidence du Grand Maître de l'ordre des chevaliers de Saint-Jean (19 grands maîtres s'y sont succédé, entre 1309 et 1522). L'édifice est abîmé au XIXe siècle à la suite d'un tremblement de terre et même entièrement détruit à la suite de l'explosion d'une poudrière. Ce n'est qu'en 1937 que les Italiens - qui occupent alors l'île de Rhodes - reconstruisent le palais.

Il n'y a que très peu d'explications sur les différentes salles que l'on visite, c'est dommage. Le rez-de-chaussée abrite une exposition sur l'histoire de l'île de Rhodes, de la période antique à sa prise par les Turcs en 1522.















Nous avons terminé notre balade par la rue Ippoton ou rue des Chevaliers, bordée par les auberges (auberge de France, d'Italie, d'Espagne, de Provence, ...). C'est dans ces auberges que se réunissaient, par langue, les chevaliers qui venaient d'arriver sur l'île de Rhodes. Ces auberges sont aujourd'hui occupées par l'administration grecque, sauf l'auberge de France, occupée par le Consulat de France.




  • La ville nouvelle

Et puis, un peu à l'écart de la ville médiévale et tournée vers la mer, vous avez la ville nouvelle. Avec ses commerces, son port, mais aussi...sa circulation automobile difficile !
Différente, mais tout aussi agréable que la vieille ville, la ville nouvelle est donc tournée vers la Méditerranée.

Nous avons d'abord vu l'ancien marché aux poissons.

Se succèdent ensuite une série de bâtiments d'architecture fasciste, appelés ainsi en raison de la période pendant laquelle ils ont été construits (dans les années 1930, lorsque l'île de Rhodes était sous la domination de l'Italie de Mussolini). On peut citer la banque de Grèce, la mairie ou encore la poste.




Côté mer, le port de Mandraki accueille les comptoirs des différentes compagnies maritimes; vous pouvez ainsi faire le tour de l'île de Rhodes en bateau (ces excursions se font souvent à la journée) ou partir plus loin, vers d'autres îles du Dodécanèse (Symi, Kos, Kalymnos, ...).

L'entrée du port de Mandraki est gardée par ses deux colonnes emblématiques. C'est à cet endroit que le colosse de Rhodes aurait été érigé : imaginez une statue de plus de trente mètres de haut, aux jambes écartées, permettant aux bateaux de passer sous elle... La statue a été détruite par un tremblement de terre vers - 226 av. J.C. L'emplacement exact de la statue sur le port ainsi que sa forme (avait-elle les jambes écartées ?) divisent toujours les historiens. Ce qui est sûr, c'est qu'elle devait quand même être impressionnante pour faire partie de la liste des sept merveilles du monde antique.




 Enfin, au loin, on aperçoit le fort d'Agios Nikolaos (ou Saint Nicolas) ainsi que les trois moulins médiévaux. Le fort se trouve à l'extrémité de la digue du port de Mandraki et a lui aussi été construit par les chevaliers de Saint Jean. Décidément !


Comme toutes les stations balnéaires de la Méditerranée, la ville de Rhodes accueille aussi des paquebots. Ce jour-là, c'est le Vision of the Seas qui était à quai.

  • Le marché

Quand je vais en vacances à l'étranger, j'aime bien visiter un marché. Je trouve que cela permet de s'immerger dans la culture d'un pays.

Il n'y a rien d'exceptionnel sur le marché de Rhodes-ville, mais c'est agréable de s'y promener. Il fait la part belle aux fruits et légumes, on trouve aussi quelques stands de poissons et de viandes et un tout petit peu de vêtements.

A Rhodes-ville, le marché a lieu le mercredi et le samedi matin. Il est situé rue Leof Kallitheas, près du cimetière.










Connaissiez-vous la ville de Rhodes ?

4 commentaires:

  1. Tes photos sont superbes, c'est une très belle ville !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour tes encouragements, Emilie :-).

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi j'adore visiter les marchés quand je voyage. Merci pour ses belles photos et pour les explications.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Rohnny ! C'est tjs un plaisir, à bientôt !

      Supprimer